La diététique de nos petits amis

On se pose souvent beaucoup de questions sur la nourriture que l’on donne à nos petits animaux. Voici un récapitulatif des aliments à éviter ou à proscrire pour la santé de nos chiens.

ALIMENTS A ÉVITER

Lait et produits laitiers : Si ces aliments sont nécessaires pour la croissance de nos chiots, une fois sevrés, les produits laitiers peuvent provoquer des perturbations du transit et provoquer des ballonnements à nos chiens.

Œufs crus : Le blanc d’œuf contrarie l’action de la vitamine B, ce qui peut entrainer des problèmes de peau chez notre animal.

Os : Les os cuits sont cassants et peuvent perforer le tube digestif. Mal broyés en raison de leur taille ou au contraire trop finement broyés au point de prendre la consistance d’une sorte de béton sous l’action des sucs digestifs, ils provoquent souvent des occlusions intestinales. Toutefois un os à moelle, ou une côte de bœuf ou encore des os de genoux de bœuf restent un délice pour nos chiens.

Patate douce : Ses effets sont plus violents que ceux de la pomme de terre. Le transit du chien est chamboulé, mais en plus la patate douce provoque des hallucinations chez le chien.

Pâte à gâteaux : Comme les enfants, les chiens adorent tout ce qui est sucré, parfumé. Mais dans la pâte, on y met de la levure, ce qui peut provoquer chez nos petits amis douleurs et ballonnements.

Pomme de terre : L’amidon qu’elle contient n’a aucun intérêt nutritionnel pour notre chien, de plus notre animal ne la digère pas du tout, elle peut aussi bousculer le transit.

Reste de table : Nos restes de table sont très appétants pour nos petits amis mais ils sont également riches en sauce, en édulcorant… Pas très adaptés pour nos chiens. Ils doivent vraiment rester exceptionnels.

Sel : Il en faut très peu ou pas du tout pour nos chiens

Sucre  : Consommé en grande quantité, il peut provoquer du diabète et il favorise l’obésité.

A PROSCRIRE

Ail et oignons crus : Nos chiens ne vont pas directement sur ses aliments mais nous pouvons leur en faire consommer en leur donnant nos restes. Or ils contiennent du thiosulfate qui provoque la destruction des globules rouges de notre chien et induit une anémie. L’ail est moins toxique que l’oignon.
Alcool : Un fond de verre lapé par curiosité peut provoquer un coma éthylique. La capacité du foie à éliminer l’alcool est en fonction de la taille et du poids de l’animal.
Avocat : Il contient un fongicide naturel, la persine que l’avocatier utilise pour repousser les champignons qui le parasitent. Mais si elle ne dérange pas les humains, elle peut provoquer la mort de nos animaux.
Café et thé : La caféine qu’ils contiennent est fatale pour nos amis. Accélération du rythme cardiaque, tremblements, saignements, difficultés respiratoires constituent le tableau clinique de cette intoxication à laquelle on ne connaît pas d’antidote.
Chocolat : plus il est noir et plus il est toxique. Une simple tablette peut tuer un york-shire comme un bouledogue anglais. Certaines races de chiens y sont plus sensibles que d’autres. Deux carrés de chocolat peuvent être fatals. La caféine et la théobromine qu’il contient sont un excitant non toléré par nos chiens.
Edulcorants : Les sucreries qui contiennent du xylitol font exploser le taux d’insuline du chien, provoquant une insuffisance hépatique. Vomissements, léthargie, crises d’épilepsie.
Fruits : Les raisins et en général tous les fruits en grappe provoquent des insuffisances rénales. Des vomissements suivis d’une léthargie signale l’intoxication.
Abricots, pèches, prunes, cerises et poires sont également toxiques pour les chiens. Plaques rouges, pupilles dilatées, difficultés respiratoires et états de choc surviennent à l’ingestion de ces fruits.
Noix de macadamia : Chez le chien elles provoquent des tremblements, une faiblesse soudaine voire une paralysie.

 

Article récupéré sur la magazine « Assistance aux Animaux »